• Icono de YouTube
  • Icono de Google Plus

CUBARTE

todo

La 12e Biennale de La Havane : Trente jours avec les arts visuels

Source Granma 16.04.2015

12 Bienal de La Habana
12e Biennale de La Havane

Le plus important rendez-vous d’art international ayant lieu à Cuba, la Biennale de La Havane, se déroulera du 22 mai au 22 juin sous le concept « Loin des canons classiques, en maintenant le défi de s'adapter aux temps qui changent et aux conditions de l'art ». Ce concept répond à une déclaration de Jorge Fernández, directeur de la Biennale et du Centre d’Art Contemporain Wifredo Lam, faite au cours d'une réunion avec la presse dans laquelle étaient également présents Rubén del Valle, président du Conseil National des Arts Plastiques (CNAP), des directeurs de galeries havanaises impliqués dans différents projets et les conservateurs de la biennale.

Le thème de l'événement qui fête son 30e anniversaire est « Entre l’idée et l’expérience », et à partir de cet axe thématique, les artistes de l’avant-garde aborderont avec leurs œuvres les questions les plus présentes du moment.

« Axée sur le processus de création, cette douzième édition se projette vers une perspective de l’art au-delà des musées et des galeries, privilégiant l'inclusion sociale, les projets transdisciplinaires et au caractère multiple qui caractérisent l'art contemporain aujourd’hui. Chaque biennale a répondu au moment spécifique du moment et elle a continué à maintenir la motivation des artistes. Plus de 200 artistes individuels et des projets collectifs de 44 pays d'Amérique Latine, des Caraïbes, d’Asie, d’Afrique et d’Europe seront présents à La Havane », a commenté Jorge Fernández.

Rubén del Valle a souligné qu’il y a également un vaste programme d'art cubain avec les œuvres de plus de cent artistes « ce qui assure que La Havane se convertira nouvellement en une immense galerie ».

En abordant un autre aspect, le directeur de la 12e biennale a réitéré « la nouvelle édition est conçue comme une structure ouverte, mettant l'accent sur les institutions culturelles, les places et les parcs du centre historique de la Vieille Havane, de Centro Habana, de Playa, de Plaza de la Revolución, du Vedado et de Casablanca. Des expositions seront aussi présents dans des espaces connus tels que le centre Wifredo Lam, le Centre de Développement des Arts Visuels, la Photothèque de Cuba, l'Institut Supérieur d’Art, le Centre Hispano-américain de la Culture, le cinéma Yara et le Pavillon Cuba ».

Parmi les événements les plus notables, il a mentionné la deuxième édition du projet « Derrière le mur », sur le Malecón ; l'exposition « Zone Franche », dans le complexe Morro-Cabaña et le projet « Entre, dans, hors », dans le Pavillon Cuba.

L'équipe de conservateurs a souligné son intention « d’explorer des sentiers différentes à ceux de la grande exposition », et impliqué « ce qui a été l'un des plus précieux recours du rendez-vous havanais : ressentir la ville et ses habitants ».

Margarita González, sous-directrice artistique de la Biennale a confirmé que « privilégier la présence de l'art dans la rue a été une pratique dès le début, mais cette année, cet aspect est fondamental ».

Selon le spécialiste, « un des concepts est L'art à sa place, c'est-à-dire que la Biennale se déroulera dans les différentes parties de la ville où vont travailler les artistes. »

Elle a offert des exemples comme la Place de la Cathédrale, où le célèbre artiste italien Michelangelo Pistoletto fera une performance, précisant que tout le centre historique sera occupé par 48 artistes et par le projet Ville Créative ; le quartier Colón ; le Terminal des Omnibus Nationaux ; le théâtre du groupe El ciervo encantado ; l'Université de La Havane et le Musée Organique de Romerillo (M.O.R) un projet de l'illustre plasticien cubain Kcho.

Qu’est-ce qui distingue la Biennale de La Havane des autres qui existent au niveau international ? La réponse a été donnée par le critique Nelson Herrera : « Elle apporte fondamentalement des expressions et des artistes de régions n’ayant pas une grande promotion au niveau mondial, c'est-à-dire les Africains, les Asiatiques, les Arabes, les Caribéens, ce qui n’est pas habituel dans les événements internationaux ».

 

 

Par

DOSSIER

Compliación de fotos, videos, textos y audios.

Dossiers

Ajouter un commentaire