• Icono de YouTube
  • Icono de Google Plus

CUBARTE

todo

Des nouveaux éléments sur l’influence française dans l’orient cubain

Par Yadira Cruz Valera
Source PL 03.06.2015

arquitectura francesa
L'architecture française dans les villes de Santiago de Cuba et Guantanamo

La Docteur en Sciences Maria Elena Orozco a apporté des nouveaux éléments qui démontrent l'influence de l'architecture française dans les villes de Santiago de Cuba et Guantanamo.

La professeur titulaire et directrice de la Chaire des études franco-cubaines et caribéennes Montaigne-Montesquieu, de l’Université de Oriente, a commenté à l’agence Prensa Latina qu’en étudiant l’architecture urbaine de ces villes de l’orient cubain elle a découvert la prédominance des styles et des techniques de construction des Français.

Elle a expliqué : « Durant des années, on a attribué aux Espagnols et aux Étasuniens des éléments architecturaux typiques des Français qui, pour des raisons migratoires et culturelles ont été assimilés par ces Nations et appliqués ensuite à Cuba, mais en étudiant ce fait en profondeur on s’aperçoit qu’ils ont été utilisés et introduits par les Français.

Parfois les éléments sont très simples, mais ils distinguent ces œuvres, lui donnant l’élégance et la touche des Français, tel est le cas des petites salles dans de nombreuses maisons de ces deux villes, un fait apparu sous le règne de Louis XV.

Quand on entre dans une maison ayant une influence néoclassique, on se rend compte que la décoration est autre, car en fin de compte la France était le canon de la modernité en l'Europe, en Amérique Latine et même aux Etats-Unis.

Dans les documents de l'époque on se réfère aux portes françaises, de l’emboîtage, une technique pour travailler le bois typique des maîtres d’œuvre de cette nation, introduite en Espagne et plus tard à la Nouvelle Orléans et, parfois, par ignorance, on attribue son introduction à ces derniers.

Le style colonial étasunien est en soi le résultat des différentes méthodes de l'architecture, quand on visite cette région des États-Unis on peut voir clairement la similitude de ses constructions avec celles de Santiago de Cuba et Guantanamo.

Sans compter que de nombreux Français vivant ici ont été chassés par un édit colonial proclamé en 1809, beaucoup d'entre eux se sont ensuite établis dans le Sud des États-Unis, mais ils n’ont pas abandonné leurs biens ici et quand cela a été possible, ils sont revenus.

C’est pour cette raison qu’il faut avoir un autre regard en étudiant nos villes et les influences qui les marquent, nous ne pouvons pas continuer à étudier les processus culturels et de croissance avec des schémas, il faut avoir un regard ouvert, complet, afin de comprendre le phénomène de l'émigration et son influence ».

 

 

Ajouter un commentaire