• Icono de YouTube
  • Icono de Google Plus

CUBARTE

todo

L’ouragan Matthew perd le combat contre le légendaire Matachín

Par Yadira Cruz Valera
Source PL 14.10.2016

Matachín
Le musée du fort Matachín

Baracoa, Cuba – Le musée du fort Matachín a été l’un des rares bâtiments qui ont résisté aux assauts de l’ouragan Matthew lors de son passage dans la zone orientale de Cuba, a annoncé l’Historien de cette ville.

Lors d’une déclaration à l’agence Prensa Latina, Alejandro Hartmann a expliqué : « L’ancienne forteresse espagnole a souffert de petites affectations de la toitures causant quelques infiltrations, ce qui n’a pas endommagé les collections qui étaient bien protégées. Toutefois je ne peux pas en dire autant du patrimoine architectural, qui a subi de graves dommages, la plupart des toits ont été endommagée, partiellement ou totalement, et il y a eu de nombreux écroulements dans les installations à proximité de la mer. Baracoa ne se caractérise pas pour posséder des bâtiments majestueux comme les autres villes, mais notre architecture vernaculaire fait partie de cette attraction historique et patrimoniale dont nous sommes fiers ».

Alejandro Hartmann a expliqué qu’il se trouvait hors de la ville lors du passage de l’ouragan pour des questions de travail et ensuite il a déclaré : « J’ai été choqué quand je suis revenu et quand j’ai vu ce que l’ouragan avait fait à ma ville bien-aimée, tout le monde sait combien d’amour je ressens pour elle et la voir ainsi détruite a été un grand coup ».

Mais au milieu de son chagrin il a dit se sentir satisfait par l’optimisme avec lequel les habitants de la première ville fondée à Cuba ont assumé le défi de la reconstruction et pour la solidarité montrée depuis les autres régions du pays et de l’étranger.

En ce qui concerne les dommages au patrimoine matériel, il a expliqué qu’une évaluation complète n’a pas encore été faite, mais qu’il donnera plus de détails à ce sujet à la mesure que les travaux de récupération avancent dans les sites historiques et patrimoniaux de la municipalité.

L’Historien de Baracoa a souligné que le premier cyclone dont on a connaissance par écrit dans les archives de la ville date de 1832, à partir de cette date, il y seulement eu cinq événements météorologiques de ce type qui sont passés par cette partie de l’extrémité nord-est de l’archipel. « Mais aucun n’avait la force dévastatrice de Matthew, je peux l’assurer. Cet ouragan restera marqué de façon indélébile dans la mémoire de ceux qui vivent dans cette région ».

 

Ajouter un commentaire