• Icono de YouTube
  • Icono de Google Plus

CUBARTE

todo

La 9e Semaine du Cinéma colombien à La Havane

Par Adalys Pérez Suárez
Source CUBARTE 03.11.2016

Quatre longs métrages et deux documentaires de facture récente et garantie seront projetés au cinéma Chaplin lors de la 9ème Semaine du Cinéma colombien. L’événement commencera aujourd'hui avec la projection de El abrazo de la serpiente, film de Ciro Guerra réalisé en 2015 en coproduction avec le Venezuela et l'Argentine auquel participe Miguel Dionisio Ramos, qui a voyagé à La Havane.

Âgé de 28 ans, Ramos, dont le nom indien est Yauenkü Migue, appartient au groupe ethnique Ticuna. Dans le film il joue le rôle de Manduca, un natif chargé de guider l'ethnologue Teodor Koch-Grunber dans son voyage à travers l'Amazone.

Inspiré par les journaux des premiers explorateurs qui ont parcouru l'Amazonie colombienne, le film a gagné de nombreux prix, dont celui du Meilleur film ibero-américain lors de la dernière édition des prix Ariel.

Parmi les productions que le public appréciera jusqu'au13 novembre, quatre de l'année en cours seront projetées en première dans notre pays: les long-métrages de fiction Polvo carnavalero, de Juan Camilo Pinzón, et Destinos, d’Alexander Giraldo; ainsi que les documentaires Aislados, de Marcela Lizcano et Todo comenzó por el fin, de Luis Ospina.

Ce dernier, lauréat de plusieurs prix lors du récent Festival international de Cinéma de Cartagena, aborde l'histoire du Groupe de Cali ou Caliwood, un groupe de cinéastes qui dans les années 70 et 80 a produit un ensemble de films faisant partie aujourd'hui de la cinématographie de ce pays sud-américain.

En plus, le Chaplin projettera également une première dans la Cinémathèque de Cuba: La tierra y la sombra, un long-métrage de fiction tourné en 2015 par César Augusto Acevedo García, en coproduction avec la France, les Pays-Bas, le Chili et le Brésil.

Le programe de l’événement se caractérise par la variété des thèmes et des styles. Cette 9e édition de la Semaine du Cinéma colombien est organisée, comme dans les années précédentes, par l’ICAIC, la Cinémathèque de Cuba et de l'ambassade de la Colombie à Cuba.

 

Ajouter un commentaire